LE VENDREDI 22 NOVEMBRE À 19H

 

Un jardin public, un banc, un réverbère. Deux interprètes, une comédienne-musicienne (harpe, koshis, zagdum...), un danseur (hip-hop, capoeira, danse contemporaine) traversent ce lieu pour partager la pensée de Rilke. Lettres à un jeune poète nous parle de notre rapport aux autres, à l'amitié, à l'amour... nous parle de nous. 

"Lettres à un jeune poète" est une correspondance privée, dix lettres entre Raïner Maria Rilke et Franz Xaver Kappus écrites entre 1903 et 1908, qui n'avait pas vocation à être publiée. Ces lettres sont parues en 1929, soit trois ans après la mort de Rilke, sous l'impulsion de Franz Xaver Kappus qui a jugé qu'il était essentiel de partager cette correspondance privée avec le public.

Kappus n'avait pas 20 ans quand il a écrit une première lettre à Rilke. Rilke en avait 27 quand il lui a répondu. Le texte publié ne nous transmet que les réponses de Rilke à Kappus mais nous laisse envisager les questionnements qui étaient ceux du jeune homme et font écho à ceux de nos vies. "Lettres à un jeune poète" est un texte exigeant parce qu'il nous parle de ce qui a de plus essentiel en chacun de nous. Notre rapport à nous-même, notre rapport à la solitude, aux autres, à l'amitié, à l'amour, au désir, à l'art, à l'écriture... A l'heure où une information chasse l'autre, où nous nous attardons, peut-être un peu trop, aux sujets polémiques, au "buzz", il y quelque chose d'immuable, quelque chose de commun à chacun d'entre nous : le rapport à nous-même. Partir à la découverte de soi, tenter de répondre à la question : "Qui je suis ?", n'est-ce pas là l'aventure humaine la plus fabuleuse ? C'est cela que propose Rilke à Kappus. N'est-ce pas la fonction du spectacle vivant ? Venir dans une salle de spectacle, accepter de mettre à distance ses préoccupations le temps d'une représentation, recevoir une histoire différente de la nôtre, peut-être pour interroger les modèles qui sont les nôtres ?, n'est-ce pas là une occasion rare d'interroger sa vie ?

 

Ce spectacle, je l'ai pensé avec une forme qui propose une double lecture. Les lettres sont données par trois interprètes : Marc Di Napoli, Gaëla Harpen'co et moi-même parce que le questionnement qui est porté dans ce texte est peut-être celui de millions d'êtres humains qui nous ont précédé et qui nous succéderont. Il a plusieurs visages. Un être humain manifeste à autrui sa pensée notamment avec les mots mais est-il capable de manifester précisément ce qu'il ressent, ce qui le traverse, ce qu'il est ? C'est ce décalage entre vie intérieure et vie manifestée que j'ai souhaité faire apparaître sur le plateau. J'ai donc proposé à Farid Afifi de venir exprimer sur scène les résonances intérieures aux mots de Rilke en utilisant le support de la danse. Une danse moderne, tribale, charnelle... puisque Farid utilise le hip-hop, la capoeira et la danse contemporaine comme supports. J'ai fait appel à Gaëla Harpen'co aussi. Pour manifester en musique ces résonances intérieures. Comme un écho émotionnel aux mots de Rilke ? Ces temps sont pensés comme des respirations, des occasions de laisser résonner le texte de Rilke, une occasion de prendre son temps dans une vie au rythme effréné ? Avec Noémie Mancia, nous travaillons depuis plusieurs années autour du jeu entre ombres et lumières, comme deux faces de l'être ? Et Marc... il est par essence l'âme du poète ! Son aide, l'énergie de l'ensemble de l'équipe, ont été essentiels durant cette création.

 

Nous avons fait le choix, il y a 18 ans maintenant, de nous installer à Elven parce que nous croyons important d'aller à la rencontre des publics qui ne fréquentent pas nécessairement les scènes nationales ou conventionnées, parce que nous croyons essentiel d'aller à la rencontre des publics avec des textes exigeants. C'est tout le sens de notre engagement, sortir le théâtre des citadelles institutionnelles, à travers nos multiples actions : représentation à destination des publics scolaires, création en résidence au sein des établissements scolaires, théâtre-forum... (la compagnie a 146 représentations à son actif pour la saison 2018/2019 en Bretagne et au-delà Paris, Lyon, Marseille, Mâcon, Nantes, Reims, Alençon, Bayonne...).

De R.M. Rilke, mise en scène H. Richardot et avec M. Di Napoli, H. Richardot, G. Harpen’co et F. Afifi


50 min ● Tarif plein 12 €, tarif réduit 9 € ● A partir de 12 ans ● Théâtre Danse Musique

Lettres à un jeune poète de Rilke - Cie Instant(s)

Achetez vos places sur :

logoKNtransp.png
ticketac.jpg

Ou

Réservez vos places au :

02 40 12 12 28

  • Facebook - Black Circle
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
Le TNT - Terrain Neutre Théâtre
11 allée de la maison rouge - 44000 Nantes
02 40 12 12 28
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now