Mytho Perso + Cake et Madeleine

LES JEU 25 ET VEN 26 AVRIL À 21h

 

Soirée double spectacle ! Tarif Plein 10 €, Réduit 8 €, -12 ans 7 €

Mytho Perso :

Sous le prétexte d’une mini-conférence autour de la mythologie grecque et dans un souci de vulgarisation, la narratrice nous la présente comme une grande famille : « …une grande famille où tout le monde serait un peu mytho… ». Au cours de sa démonstration, celle-ci se laisse aller à quelques digressions sur sa propre famille… et sur ce qu’on ne dit pas toujours tout haut. Lors d’un tour de table, nous côtoyons les olympiens comme des proches, avec leurs petits travers et grands secrets. On y (re)découvre les mythes d’Echo et Narcisse, Pandore ou Midas comme une confidence ou une anecdote. Un invitation à se parler, parce que des fois, un secret, ça peut être dangereux.

De et avec M. Gautier - Mise en scène O. Rannou et E. Lloyd

30min ● Tout public ● Théâtre et contes

 

 

Cake et Madeline :

Cake et Madeleine c’est l’histoire d’une famille où les hommes ont disparus. Ça raconte comment les hommes ont disparus. Ça aimerait dire pourquoi mais... bon. Cake et Madeleine aimerait être une histoire drôle. Ça tente d’être drôle mais ça a des accents mélancoliques. Cake et Madeleine ce sont les gâteaux préférés de papa et de grand-papa. Ça parle de ça. Ça parle aussi de la guerre, des dimanches, de cartes postales, de la vie en montagne et d’errances maritimes, de sirènes, de descendances, de traverser tous les pays du monde sans réussir à partir d’ici.Cake et Madeleine est une histoire pleine d’évènements sans surprises. Le tout saisi dans une réalité toute simple. Ça parle de tous ces objets qu’on garde pour se rappeler. Ceux que tu mettrais dans ta valise si tu devais partir dans à peine trente cinq minutes. Cake et madeleine est un un spectacle où le temps passe lentement. Mais où les années s’enchainent sans qu’on voit les enfants grandir.

 

De et avec A. Georgeault Loch - Regards extérieurs : O. Rannou, Cie Bakélite et I. Legros, Cie L'eau prit feu


30min ● Tout public ● Théâtre d'objet

Achetez vos places sur :

billet reduc.jpg
logoKNtransp.png
ticketac.jpg

Ou

Réservez vos places au :

02 40 12 12 28

  • Facebook - Black Circle

Le projet Mytho Perso en quelques mots : 

  • Pourquoi avoir monté/créé ce projet ?

«Mytho Perso» est une petite forme issue du spectacle «Mythologies Personnelles», projet autour de la mythologie grecque et du secret de famille. Elle est née de l’envie de produire une version « tout terrain », ne nécessitant pas de technique, pouvant se jouer dans des lieux non équipés comme des bibliothèques, des bars, dans la rue ou chez l’habitant… Il s’agit d’une petite forme de 30 minutes, en conte et théâtre d’objets, portée par Myriam Gautier, tout public à partir de 8 ans.

  • Comment avez-vous travaillez sur ce projet ?

J’étais sur la création des deux formes en parallèle. Je suis partie du texte original et intégral pour l’adapter en petite forme. J’ai été accompagné par Olivier Rannou (Cie Bakélite) et Emma Lloyd (Scopitone et Cie)  pour la réalisation de ce récit en théâtre d’objet.

  • Quel est le message que vous souhaitez faire passer avec ce projet ?

Le parti-pris est à la fois de populariser une partie du répertoire mythologique mais aussi de porter une parole personnelle et contemporaine. La richesse d’interprétation et d’évocation des mythes permet de donner à une histoire individuelle toute son universalité. Le contrechamp du secret de famille me semble juste face à la vie des dieux grecs qui transgressent en permanence toutes les règles (infidélité, meurtres, inceste…). A travers l’évocation du secret, je souhaite aussi évoquer le poids du silence imposé et de la souffrance que cela provoque. Le tout avec humour aussi, car rire, c’est aussi prendre un peu de distance avec le malheur. « Si l’on se sent le gardien d’un secret, tout va bien, mais si l’on en devient le prisonnier, il faut absolument s’en libérer. »

Le projet Cake et madeleine en quelques mots : 

Cake et Madeleine c’est comme cette valise. Tout est transportable par une personne.Les éléments sur la scène servent à l’histoire mais aussi aux bribes de reconstitution de l’endroit où elle s’est vécue, la pièce, la table où on mange le gâteau en famille. Chez les grands-parents, chez maman, chez soi. Il s’agit de raconter une histoire de famille qui pourrait être la mienne. La question de ce qui est vrai ou faux est subsidiaire. Ce qui importe c’est le « je », laisser croire que ce que je raconte m’est arrivé.

 

Toutes les images se construisent sur table. Les objets tiennent dans la main.  Ils sont liés à l’époque de chaque personnage. Ils sont liés à ces gâteaux préférés de grand-papa, de papa et du fils. L’histoire se raconte avec peu de mots. Les images sont tout aussi simples. C’est par les échos entre ce récit et cette multitude d’objets et de gâteaux que le spectacle avance. Cake et Madeleine se base sur le fait de partir, de disparaitre, que ce soit subit ou volontaire. Raconter la guerre, les non-dits, les silences, l’histoire différente suivant qui la raconte. Il s’agit d’explorer des souvenirs, de les décomposer, de les réagencer.

 

Et à un moment il y a la madeleine de Proust qui apparait. Cet objet, cette odeur, ce goût. Ce gâteau qu’on a tous déjà goûté. Cette madeleine comme ce cake. Tout le monde a déjà mangé un cake, un cake industriel extrait de son emballage plastique, découpé, une tranche servie à chacun avec le café ou pour le gouter. Il raconte a chacun un moment précis.

Cake et Madeleine est une histoire de famille sur trois générations. Elle est à la fois très « personnelle » et chacun peut s’y reconnaitre.  Un faux théâtre documentaire : On a tous déjà mangé un gâteau en famille !

Le spectacle Cake et madeleine en quelques images :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
Le TNT - Terrain Neutre Théâtre
11 allée de la maison rouge - 44000 Nantes
02 40 12 12 28
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now