TOM À LA FERME - CIE LA CHAUSSÉE DES GÉANTS

LE SAMEDI 28 MARS À 21H

 

Tom, jeune publicitaire.

Une ferme, celle de la famille de son petit ami, tout juste décédé dans un accident de moto.

Tom se rend à la ferme pour l’enterrement, mais personne n’est au courant de son existence, parce que l’homosexualité du défunt était un secret.

Tom ne dit rien, se laisse définir comme le collègue, le camarade, l’ami, donnant le change auprès d’Agathe, la mère, pour qu’elle ne se doute de rien.

Apparaît Francis, le frère, qui noue rapidement une relation ambiguë avec Tom, entre attraction, répulsion et violence.

De M. Bouchard, avec C. Cucchi, A. Germain, M. Alvéstegui, H. Bizon et L. Leroy

Durée 1h30 ● Tarif plein 12 € - Tarif réduit 9 € ● Public adulte ● Théâtre

SEMAINE EDUCATIVE CONTRE LE RACISME ET LES DISCRIMINATIONS 

Le spectacle en quelques mots : 

A l’origine de cette mise en scène, le choc que m’a provoqué ce texte à la lecture. Le titre Tom à la ferme ne reflète ni l’ambiance ni le propos de la pièce. S’il y a bien un Tom, le personnage principal, qui se rend dans une ferme, l’histoire n’est pas celle que le titre laisse présager.

Avec une écriture ultra-précise, quasi-cinématographique et toujours poétique, Michel marc Bouchard donne naissance au fil de la pièce à un récit juste et tragique, porté par quatre personnages complexes et n’oublie pas de parsemer les dialogues de quelques notes d’humour qui sont autant de respirations offertes au spectateur dans ce huis clos intense.

Raconter des histoires, c’est comme cela que j’aime penser le métier de metteur·e en scène. Faire le choix des histoires que l’on veut raconter, savoir pourquoi on veut les raconter, pourquoi ici et maintenant, et surtout de quelle manière, par quels moyens transmettre ce que l’on souhaite au plus grand nombre.

Je m’imagine immédiatement comment porter cette écriture singulière au plateau, et je veux transmettre le choc que j’ai ressenti aux spectateurs.

Tom à la ferme est un texte extrêmement juste. Juste dans le choix des mots, du langage, du registre, de la forme de prise de parole, dans la retranscription des émotions, et de l’humour que je tiens à mettre en valeur au cœur de cette pièce particulièrement sombre. A mi-chemin entre cinéma et théâtre, l’écriture suggère beaucoup et montre peu. Je prends le parti de travailler pour mettre en valeur le côté cinématographique tout en conservant les spécificités du théâtre. Chercher l’intérêt de cette rencontre entre cinéma et théâtre que l’on a tendance à opposer. C’est un huis clos, dont l’écriture a la poésie du théâtre, la précision et le concret du cinéma.

Pour répondre à cette écriture si particulière, la direction d’acteurs est elle aussi à mi-chemin entre théâtre et cinéma. Le jeu est intimiste, c’est pour cela que les spectateurs doivent être au plus près de la scène (et s’il n’y a pas de scène surélevée, c’est encore mieux !) et l’entourer dans un dispositif tri-frontal pour renforcer l’enfermement de ce huis clos.

Le texte est au centre de cette mise en scène, il la guide, mais l’ambiance est à elle-seule le cinquième personnage de la pièce tant elle est importante elle aussi. L’automne est le mot clef. Les feuilles qui tombent, une impression d’entre-deux, un sentiment de douce mélancolie et des couleurs jaune-orangé. Un univers sonore inspiré lui aussi par le cinéma, puisque c’est la bande originale du film 2046 du réalisateur Wong Kar-waï qui revient à la manière d’un thème tout au long du spectacle.

J’en reviens pour finir à une des premières questions que je pose moi-même au début de ces lignes : pourquoi raconter cette histoire maintenant, et à qui ?

Au plus grand nombre possible, car c’est l’utopie théâtrale que de vouloir s’adresser à tous/ toutes. Et parce que c’est un texte qui permet de mettre sur la table – sur le plateau – de nombreuses thématiques pour les regarder différemment, avec un recul nouveau car le théâtre peut être vu encore aujourd’hui comme un lieu essentiel de recréation du monde.

Tom à la ferme traite de l’homosexualité et de l’homophobie bien sûr, mais il ne s’agit pas pour moi d’un texte qui traite de ces sujets en premier lieu, ce ne serait pas lui rendre justice que de le réduire à ces seuls questionnements. Tom à la ferme est un texte sur l’homosexualité et l’homophobie, les difficultés de communication, les non-dits, la famille, l’omniprésence du mensonge, la violence, le deuil, le choc du monde de la ville et de la campagne, l’importance du langage, et sur tant d’autres choses encore, que j’espère vous avoir donné envie de le découvrir.

Achetez vos places sur :

ticketac.jpg

Ou

Réservez vos places au :

02 40 12 12 28

  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
Le TNT - Terrain Neutre Théâtre
11 allée de la maison rouge - 44000 Nantes
02 40 12 12 28
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now